SUN RIDERS | PIERRE ANDRIEUX - JOHANN BERNARD | 06.11.14 > 30.11.14









Johann Bernard et Pierre Andrieux partagent le goût de l’effort et de l’errance assidue. À l’été 2014 ils relient Portbou à Gibraltar à vélo, easy riders de fortune longeant la côte méditerranéenne espagnole. La volonté de mettre l’atelier en mouvement et la perspective de jeter un œil artiste au phénomène du tourisme de masse vont s’éprouver dans le cadre d’une Odyssée gonzo précaire et féconde. Ce voyage, comme une expérience, doit pouvoir concilier la performance physique et la liberté d’action et d’esprit nécessaire à leurs objectifs artistiques, et c’est au cœur de cette tension que se déploie le regard d’un tandem qui, dans la routine d’un cycle ininterrompu des jours et avec l’ambition d’ « accueillir le hasard », ne peut transporter que ce qui est transportable. Et à l’arrivée, ils présentent à 5UN7 les fruits d’une quête floue, et répètent encore le dernier coup de pédale : le parcours s’incarne dans une bande d’images en boucle, dans le récit photographique d’une migration hasardeuse au cœur d’un environnement lointain. Narration ininterrompue, la série imprime un rythme que le visiteur, engagé sur cette route solaire d’exotismes moyens, a tout loisir d’adapter à la vitesse de sa trajectoire propre. Il prend part à un dernier bivouac qui est aussi une sculpture, au centre : la masse chaque fois redéposée s’impose d’elle-même comme indispensable, volume de fardeau brut convoqué comme témoin de chaque effort et de chaque paysage. Immersion partagée dans la répétition des constantes lourdes et de l’inattendu volatile, l’œuvre de Pierre Andrieux et Johann Bernard comprime le temps libre dans un flash perpétuel, et condense un immense territoire dans une invitation à obstinément le redéployer.

http://pierreandrieux.blogspot.fr

http://johannbernard.com